2019 Atelier

« Qu’est ce que le féminisme? »

L’atelier débat « Qu’est ce que le féminisme? » a eu lieu le lundi 11 mars 2019 en salle TD6 du bâtiment ARSH.

L’atelier débat « Qu’est-ce que le féminisme ? » ouvrait la semaine du Festival Trouble Ton Genre sur une note pédagogique, en donnant à tou.te.s les bases nécessaire à une réflexion féministe. Puisque notre festival était ouvert à tou.t.e.s, il fallait trouver un moyen de prendre en compte les questions des non-initié.e.s aux Gender Studies et de pallier à l’intimidation intellectuelle qui aurait pu paralyser certain.e.s dans leur prise de parole. Nous avons donc mis en place, en amont de l’atelier, une boîte à questions dans le hall de l’Arsh, dans laquelle chacun.e pouvait s’exprimer librement. Nous avons aussi publié des appels à questions sur les réseaux sociaux. Le dépouillement des réponses données dans la boîte à questions nous a permis de savoir dans quelle direction nous allions orienter notre atelier, et lesquelles semblaient les plus importantes à aborder.

Ce premier atelier a attiré bien plus de monde que ce que nous attendions. En engageant des associations et en attirant le milieu militant, il a remué les pensées au-delà du monde universitaire, devenant plus qu’un simple événement ponctuel.

Le Planning familial, Osez le féminisme ! le festival « On Sex’plique », ainsi qu’une association encore embryonnaire d’étudiantes se présentant comme « décoloniales » étaient présentes. Nous ne nous attendions pas à une telle popularité, un tel engouement : cela a été une bonne surprise, mais l’émulation intellectuelle suscitée par le festival a aussi soulevé des questionnements et révélé au grand jour des réalités que nous ne soupçonnions pas, et montré la nécessité de déconstruire certaines pensées sexistes et racistes qui subsistent au sein de l’université.

La discussion a notamment porté sur le rapport hommes/femmes dans les luttes féministes, les modes d’action (mixité/non-mixité, usage ou non de la violence…) et l’articulation avec d’autres luttes autour de la question de l’intersectionnalité.