2020 Conférences

Masterclass avec Victoire Tuaillon

Le mercredi 11 mars 2020 aura lieu une masterclass, animée par Naïma Ghermani et Gaëlle Partouche, en présence de Victoire Tuaillon et en partenariat avec la Librairie Les Modernes. Elle prendra place Salle Jacques Cartier, de la Maison des Langues et des Cultures à 18h.

masterclass Victoire Tuaillon

Journaliste, autrice, créatrice de podcast, Victoire Tuaillon s’est rendue célèbre grâce à son podcast « Les couilles sur la table » (Binge Audio) dont le succès ne se dément pas plus de 500 000 écoutes mensuelles. Elle y interroge les masculinités avec des invité.e.s de divers horizons: journalistes, philosophes, écrivain.e.s, sociologues, historien.ne.s,documentaristes.

Débutant avec un épisode intitulé « Il n’y a pas de crise de masculinité », elle cumule, deux ans plus tard, une soixantaine de titres, abordant notamment le lien entre le patriarcat et l’amour, celui de l’alcool et de la virilité ou encore le rapport du clergé catholique à la masculinité.

La jeune podcasteuse a sorti son premier livre en octobre dernier. Il porte le même nom que son émission dont il est une synthèse et un prolongement, soulevant des questions liées à la domination masculine.

Une courte interview pour découvrir Victoire Tuaillon, son parcours ainsi que sa démarche dans la création du podcast « Les couilles sur la table ».

affiche masterclass "les couilles sur la table" 
conférence abordant notamment le lien entre le patriarcat et l'amour, celui de l'alcool et de la virilité ou encore le rapport du clergé catholique à la masculinité.

On écrit un peu. des phrases courtes. Sur la master classe de Victoire Tuaillon. En effet, particulièrement intéressante. Par conséquent, je recommande les podcasts. C’est top. Par ailleurs, je déteste cet exercice d’écrire des phrases courtes. Cependant, Pas drôle du tout. Mais c’est. Néanmoins, essentiel. Pour le. Référencement bien sur. Donc, on le fait. Correctement on est. En stage. Pour ça. Pourtant, est un mot de transition. Nous devons atteindre les trois cents mots. D’abord, c’est utile pour le référencement. Ensuite, on remarque que j’écris vraiment n’importe quoi. Mais, cela me permet d’atteindre les objectifs débiles de google.